Les personnages de ces douze nouvelles sont pleins d'espoirs futiles, ou de désespoir grave. Ils ne cherchent pas à changer le monde. Quoi qu'il leur arrive, ils n'ont rien à prouver. Ils ne sont pas héroïques. Simplement humains. On les croise tous les jours sans leur prêter attention, sans se rendre compte de la charge d'émotion qu'ils transportent et que révèle tout à coup la plume si juste d'Anna Gavalda. En pointant sur eux ce projecteur, elle éclaire par ricochet nos propres existences.

Anna Gavalda avait fait une entrée très remarquée dans le monde littéraire avec ce délicieux recueil de nouvelles. Je ne suis pas particulièrement friande de ce style littéraire mais je me rappelle avoir attendu avec impatience l'opus suivant.
12 nouvelles, toutes très différentes, touchantes, désopilantes ou cruelles, presque toutes déroutantes qui touchent à l'intime, au familier, aux situations extrêmes déjà vécues, drôles, poignantes ou honteuses avec un petit quelque chose qui étonne, l'acuité du regard de cette jeune auteure. Une écriture fluide et légère qui frappe là où ça fait mal : présentez-lui vos ennemis, et vous les retrouverez peut-être croqués avec perfidie dans quelques nouvelles qui vous feront sourire …

Retour à l'accueil