Natascha Kampusch a vécu le pire : le 2 mars 1998, à l'âge de dix ans, elle est enlevée sur le chemin de l'école. Pendant 3096 jours, huit ans et demi, son bourreau, Wolfgang Priklopil, la garde prisonnière dans une cave d'environ cinq mètres carrés, près de Vienne.
En août 2006, elle parvient à s'enfuir par ses propres moyens. Priklopil se suicide le jour même.
Dans ce récit bouleversant, Natascha Kampusch révèle les circonstances de son enlèvement, le quotidien de sa captivité, sa terrible relation avec son ravisseur et la façon dont elle a réussi à survivre à cet enfer.
Le témoignage unique d'une traversée de l'inimaginable par une jeune femme qui ne s'est jamais laissé briser.

Cette histoire est captivante (sans mauvais jeu de mot). Cette jeune fille à vécut une jeunesse épouvantable. Cet 'attachement' envers son bourreau est fort à lire. Et ce qui marque aussi c'est l'épilogue ou l'ont remarque la bêtise humaine de certaines personnes qui s'imaginent des films.

Retour à l'accueil